Immobilier, Gestion Locative et Syndic à Strasbourg
24 mai

Les taux restent bas à Strasbourg grâce à l’élection d’Emmanuel Macron !

Petite France a Strasbourg

Vous souhaitez acheter un appartement à Strasbourg ? Bonne nouvelle, grâce à l’élection d’Emmanuel Macron, les taux des crédits immobiliers devraient rester attractifs encore quelques mois.

La fin de la menace sur l’euro
L’élection du candidat du mouvement « En Marche », met fin à cette longue période d’incertitude et de menace qui planait sur la France et, plus globalement, sur l’ensemble de la zone euro. « En effet, l’élection d’une candidate prônant la sortie de l’euro aurait entraîné des menaces multiples sur la valeur des placements et des emprunts, sur les taux d’intérêt payés par l’État, les banques et les particuliers, et par ricochet sur l’euro lui-même, commente Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. Pour les emprunteurs, le risque était réel de voir les taux d’intérêt bondir, ce scénario catastrophe est désormais écarté.»

Le taux d’intérêt de la dette française se rapproche de sa voisine allemande
L’autre bonne nouvelle c’est que l’écart entre le taux des obligations d’État françaises et allemandes s’est déjà réduit au lendemain du premier tour avec des OAT françaises qui ont retrouvé les niveaux de janvier 2017, à 0,87%. Depuis, ce rapprochement est confirmé avec un écart de 0,44% ce mardi 9 mai pour 0,76% à la veille du premier tour des élections présidentielles. C’est une bonne nouvelle, car, rappelons-le, les OAT servent de référence aux taux des crédits immobiliers aux particuliers. « Dans ce contexte, les taux bancaires des crédits immobiliers devraient rester attractifs dans les semaines et mois qui viennent, grâce à l’atténuation du risque politique », poursuit Maël Bernier.

En conclusion, les conditions d’emprunt devraient dépendre des politiques commerciales de chaque banque et non de l’environnement politique ou macro-économique. Les conditions sont une fois de plus favorables aux emprunteurs.

O.D. / Bazikpress © photlook

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée